You are using an outdated browser

In order to deliver the greatest experience to our visitors we use cutting edge web development techniques that require a modern browser. To view this page please use Google Chrome, Mozilla Firefox or Internet Explorer 11 or greater

Découvrez tous les avantages de faire partie de notre communauté.
Community
INITIALISER SESSION

Entrez dans Community pour bénéficier de tous vos avantages.

REJOIGNEZ COMMUNITY

Rejoignez Community maintenant et vous commencerez si vous devenez Follower à bénéficier de nombreux avantages gratuits et encore bien d’autres avantages si vous devenez Ami ou Membre Corporatif

DÉCOUVREZ COMMUNITY

Le nouvel espace pour les passionnés d’art et culture où vous pouvez participer en tant que Follower, Ami ou Membre Corporatif.

DÉCOUVRIR AVANTAGES
vista-de-la-instalacion-exposicion-de-arte-de-las-estrellas

Vue de l’installation : Exposition du groupe Les Étoiles, grille de l’extérieur de la Galerie nationale d’art, Pde la Galerie nationale dskin, avec le sout Xiaobin

El anónimo “hombre del tanque”

« L’homme au char » inconnu, tentant de bloquer la progression d’une colonne de chars, Pékin, 5 juin 1989. GETTY IMAGES

Una multitud celebra la caída del Muro de Berlín

Une foule fête la chute du mur de Berlin, 12 novembre 1989. GETTY IMAGES

Portada de “The Global Issue,” Art in America, julio de 1989

Couverture de « The Global Issue », Art in America, juillet 1989

Portada del catálogo de la exposición Inside Out

Couverture du catalogue de l’exposition Inside Out: New Chinese Art, 1998

Ai Weiwei, Fotografías del terremoto de Sichuan

Ai Weiwei, Photographies du tremblement de terre de Sichuan (Sichuan Earthquake Photographs), 2008

Cai Guo-Qiang, Proyecto de fuegos artificiales

Cai Guo-Qiang, Projet de feux d’artifice pour la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin 2008 (Fireworks Project for the Opening Ceremony of the 2008 Beijing Olympic Games)

Cai Guo-Qiang, Patio de la recaudación de impuestos de Nueva York

Vista de la instalación Patio de la recaudación de la renta de Bilbao (Bilbao’s Rent Collection Courtyard), 2009, en el Museo Guggenheim Bilbao durante la muestra Cai Guo-Qiang: Quiero creer (17 de marzo–20 de septiembre 20, 2009). Foto Erika Barahona Ede

Le saviez-vous...?

Le projet Didaktika aide le visiteur à explorer des idées-clés des expositions par le biais d’espaces éducatifs et d’activités spéciales.

Pour l’exposition L’Art et la Chine après 1989 : Le théâtre du monde cet espace didactique présente une chronologie qui permet de mettre en contexte l’art contemporain chinois. En partant de la mort de Mao Zedong et de la fin de la Révolution culturelle, en 1976, cette chronologie retrace les principaux changements économiques, politiques et sociaux qui ont influencé la vie des artistes chinois et les œuvres qu’ils ont créées. Elle comprend également une sélection des événements géopolitiques qui ont eu un impact sur l’essor de la Chine en tant que puissance mondiale au XXIe siècle. Elle permet ainsi d’avoir une meilleure connaissance de l’art qui est exposé dans les salles.

1976

Mao Zedong, fondateur et président de la République Populaire de Chine (RPC) et figure-clé de l’histoire du communisme en Chine, décède le 9 septembre des suites d’une maladie.

En novembre, les membres de la Bande des Quatre, un groupe de hauts fonctionnaires du Parti Communiste Chinois (PCC) menés par la dernière épouse de Mao, Jiang Qing, sont incarcérés et accusés par l’État d’avoir autorisé les pires excès de la Révolution culturelle. Cet événement met un point final à une période dévastatrice, 1966−76.

La République Socialiste du Vietnam est formellement constituée après la Guerre du Vietnam (1955−75), un conflit qui oppose le Vietnam du Nord et le Vietnam du Sud et dans lequel les États-Unis participent activement pour éviter la propagation du communisme.

1978

Le Comité Central du PCC nomme Deng Xiaoping nouveau Président de la République Populaire de Chine. Deng Xiaoping met en œuvre un programme de « Réforme et ouverture » qui comprend une série de politiques visant à moderniser la Chine par la libéralisation du contrôle de l’État sur l’économie et une nouvelle ouverture vers la culture occidentale après des décennies d’isolement.

Jusqu’à fin 1978, les artistes continuent de créer des œuvres qui s’inscrivent dans le cadre du Réalisme socialiste, un style d’art réaliste à l’influence soviétique promu depuis la fondation de la République Populaire en 1949 afin de mettre en avant les valeurs communistes.

1979

La Chine et les États-Unis établissent formellement des relations diplomatiques et bouleversent les décennies d’antagonisme de la Guerre Froide.

Les artistes de Pékin qui prônent différentes formes d’expressionnisme de l’art moderne accrochent leurs œuvres le long des grilles de la Galerie nationale d’art lors de la première exposition du groupe Les Étoiles, en s’anticipant au 30ème anniversaire de la fondation de la République Populaire. À la clôture anticipée de l’exposition par les autorités locales, les artistes se rendent à la mairie munis de pancartes pour exiger la liberté artistique. Quelques semaines plus tard, une deuxième exposition du groupe Les Étoiles est organisée à Beihai Park, Pékin, avec le soutien officiel.

En décembre, les troupes soviétiques envahissent Afghanistan pour soutenir le gouvernement communiste du Parti démocratique populaire d’Afghanistan (PDPA) face à une insurrection grandissante.

La Peinture des cicatrices et le groupe Les Étoiles émergent comme les deux grands mouvements artistiques qui remettent en question les conditions et l’histoire récente de la Chine contemporaine.

1980

Lorsque la population atteint les 900 millions d’habitants, le Gouvernement chinois met officiellement en œuvre dans tout le pays la politique de l’enfant unique.

En réponse à l’invasion soviétique d’Afghanistan, les États-Unis imposent un embargo sur les exportations de céréales à l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS).

La Chine offre son aide militaire à l’Irak durant la Guerre Iran-Irak (1980–88).

Bravant le précepte maoïste selon lequel l’art doit servir le peuple et la révolution, la revue Meishu publie un article de l’un des membres du groupe Les Étoiles qui prône « l’art au service de l’auto-expression ».

1982

Le Parti Communiste Chinois met en œuvre jusqu’en 1984 une campagne contre la pollution spirituelle afin d’éradiquer les valeurs d’Occident qui soi-disant ébranlaient l’engagement du peuple à l’égard du communisme : la liberté, l’auto-expression et l’indépendance artistique.

Israël envahit le Liban pour expulser l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) du sud de ce pays de l’Asie occidentale. Les liens entre la Chine et Palestine étaient très étroits sous Mao Zedong, à tel point que la Chine reconnaîtrait l’État palestinien en 1988.

1984

La Chine lance son premier satellite de communications dans l’espace et dévoile ainsi les énormes avancées de son programme spatial.

Organisée durant la campagne contre la pollution spirituelle, la Sixième exposition nationale des beaux-arts est inaugurée simultanément dans plusieurs villes du pays. Le caractère conservateur de son contenu mécontente les artistes, notamment les générations les plus jeunes.

1985

L’apparition d’un grand nombre de collectifs d’artistes et d’expositions non officielles recevra plus avant le nom de mouvement de la Nouvelle vague 85, qui désigne les artistes de tout le pays en quête de nouveaux langages qui participent à toutes sortes de manifestations artistiques : performances, réunions, conférences, causeries, revues et happenings.

L’exposition ROCI (Rauschenberg Overseas Culture Interchange), tenue dans la Galerie nationale d’art de Pékin, devient la plus importante exposition d’un artiste contemporain occidental en Chine. Elle accueille plus de 300 000 visiteurs en 18 jours seulement et a un énorme impact sur les artistes de la Nouvelle vague 85.

1986

Une explosion dans la centrale nucléaire de Tchernobyl dans l’URSS libère dans l’air un nuage radioactif qui se répand sur la Russie jusqu’en Europe.

Des manifestations d’étudiants ont lieu dans plusieurs villes du pays pour protester contre les politiques du Gouvernement et l’inexistence de pratiques démocratiques. Les autorités y répondent rapidement par le biais de la Campagne de libéralisation anti-bourgeoise, qui entrave les activités artistiques de l’avant-garde jusqu’à la moitié de 1988.

Une association constituée d’une trentaine de critiques d’art est créée sous le nom de Comité de recherche d’art moderne chinois. Parmi ses objectifs se trouve l’organisation d’une exposition d’art d’avant-garde de tout le pays, qui sera finalement inaugurée en 1989.

1987

Les chaînes de restauration rapide de style occidental font leur arrivée en Chine avec l’ouverture du premier établissement de la chaîne Kentucky Fried Chicken (KFC), suivi de McDonald’s en 1991.

Dans le sillage du président chinois Deng Xiaoping, le président de l’Union soviétique Mikhaïl Gorbatchev introduit un programme de mesures de restructuration politique et économique baptisé la Pérestroïka (la restructuration en russe).

1989

Le 4 février, la Galerie nationale d’art de Pékin accueille China/Avant-Garde, une grande exposition d’art expérimental organisée par une commission de critiques, qui inclut des œuvres de 186 artistes. Cet événement marque l’apogée et la fin du mouvement artistique des années 80. L’exposition est clôturée temporairement après que l’artiste Xiao Lu ait tiré avec une arme à feu sur sa propre installation.

En mars, à l’occasion du 40ème anniversaire de la révolte contre la Chine, la plus grande manifestation antichinoise organisée depuis des décennies a lieu au Tibet, qui entraîne la mise en place de mesures de répression et l’exil du Dalaï Lama. Cette année-là, le Dalaï Lama, leader politique et spirituel du Tibet, reçoit le prix Nobel de la Paix.

L’exposition Magiciens de la terre, organisée par le Centre Pompidou et dirigée par Jean-Hubert Martin, révolutionne la scène artistique internationale en présentant une analyse globale de l’art contemporain, qui inclut 50 artistes occidentaux et 50 artistes de pays non occidentaux, parmi lesquels trois artistes chinois (Huang Yong Ping, Yang Jiechang et Gu Dexin).

Le 4 juin, les autorités répriment violemment les manifestations de la place de Tiananmen en faveur de la démocratie, menées principalement par des étudiants et des intellectuels, qui s’étaient succédées sur la place et aux alentours en avril. Des milliers de personnes périssent.

La chute du mur de Berlin en novembre marque la fin de la Guerre froide et de la séparation du bloc communiste de l’Est et du bloc occidental démocrate et de libre marché.

Le scientifique britannique Tim Berners-Lee invente à l’occasion de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) le World Wide Web. L’accès instantané aux informations en provenance du monde entier révolutionnera l’expérience humaine du temps et de l’espace, et promouvra la progression de l’ordre néolibéral et de ses valeurs dans un monde sans frontières.

Au cours des années 80, principalement dû aux mesures répressives issues de Tiananmen, certains artistes contemporains quittent la Chine pour partir vivre et travailler à l’étranger (comme c’est le cas d’Ai Weiwei aux États-Unis, de Chen Zhen en France et de Cai Guo-Qiang au Japon). Avec leurs œuvres, qui fluctuaient librement entre différentes sources artistiques orientales et occidentales, ces auteurs contribuèrent à l’essor du dénommé phénomène de l’« art contemporain global ».

1990

La première Bourse des valeurs de la Chine continentale depuis la Fondation de la République Populaire (1949) est officiellement établie à Shanghai.

Organisée par l’organisation française Les Domaines de l’art et présentée dans le village de Pourrières, l’exposition Chine: demain pour hier devient la première exposition d’art d’avant-garde chinois en Europe.

L’invasion du Koweït, un pays riche en pétrole, par l’Irak fait éclater la Guerre du Golfe (1990–91). La Chine reste neutre au cours de ce conflit militaire qui implique les forces internationales menées par les États-Unis et a un énorme impact économique, social et politique au Moyen-Orient.

1991

L’Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS), le premier État communiste au monde et un modèle de développement suivi par Mao Zedong en Chine, est dissoute en décembre.

Des artistes et des critiques organisent des expositions clandestines et réalisent de brèves interventions dans des espaces publics pour renforcer leur engagement envers les pratiques d’avant-garde, malgré le fort contrôle exercé par l’État après Tiananmen (collectif Big Tail Elephant), et animent des symposiums pour discuter sur le chemin que l’art contemporain chinois doit suivre (Création artistique pour la Nouvelle Période/ Artistic Creation in the New Period).

1992

Lors de sa célèbre Tournée méridionale, au cours de laquelle il parcourt la région à plus forte ouverture économique de la Chine, qui comprend Shanghai et Guangdong, le président Deng Xiaoping renforce l’engagement du Gouvernement envers les mesures de « réforme et ouverture » lancées dans les années 80.

L’exposition Encountering the Others, organisée en collaboration avec la Documenta IX de Kassel, montre les créations de plusieurs artistes chinois.

1993

Les États-Unis et la Russie signent le Deuxième traité de réduction des armes stratégiques (START II), en complément du START I signé en 1991. En vertu de ces deux accords, le nombre d’armes nucléaires est réduit. La Chine réalise un grand essai nucléaire en octobre malgré la campagne internationale menée par les États-Unis pour interdire ce type d’essais.

À la recherche de logements économiques, un groupe d’artistes s’installe dans un quartier ouvrier de la périphérie à l’est de Pékin. Baptisé East Village de Pékin, ce quartier d’artistes devient le siège d’une série de performances et reçoit la visite des artistes britanniques Gilbert et George, dont l’œuvre est exposée à la Galerie nationale d’art.

La candidature de la Chine pour accueillir les Jeux olympiques de 2000 n’est pas retenue, ce qui entraîne une vague nationale d’autocritique et d’introspection.

De nombreuses expositions contribuent à diffuser le mouvement d’avant-garde chinoise sur la scène artistique internationale : China Avant-Garde: Counter-Currents in Art and Culture ; China’s New Art, Post-1989 ; la 45ème Biennale de Venise ; et la Triennale d’art contemporain d’Asie Pacifique.

En reflétant la lutte entre les valeurs du communisme et les méthodes capitalistes, la Pop politique et le Réalisme cynique deviennent les deux styles artistiques chinois les plus en vue en dehors du pays.

1994

Début de la construction du barrage des Trois Gorges, le plus grand projet hydroélectrique au monde, qui provoqua en 2000 plusieurs problèmes économiques, géologiques et environnementaux, comme l’augmentation des glissements de terrain ou le changement climatique dans cette zone.

En 1994, Internet fait son apparition en Chine et les autorités mettent en place un projet de censure et de surveillance, toujours actif dans l’actualité, dénommé Le Grand Firewall de Chine.

Le Black Cover book (Livre aux couvertures noires) est publié et diffusé clandestinement par les artistes Ai Weiwei, Zeng Xiaojun, Xu Bing et le critique d’art Feng Boyi. Ce livre contient des propositions d’artistes chinois et diffuse les nouveautés internationales. Deux autres éditions s’enchaînent, le White Cover book (1995) et le Grey Cover book (1997).

1995

En août, Pékin devient le siège de la Quatrième conférence mondiale sur les femmes, un forum qui aborde des questions relatives à l’égalité de la femme. Ce fait marque le retour de la Chine dans le monde suite à son isolement dû aux sévères mesures de Tiananmen.

Les essais avec des missiles réalisés par la République Populaire de Chine dans les eaux territoriales taïwanaises déclenchent la troisième crise du détroit de Taïwan et mettent en danger la stabilité des relations entre la Chine et les États-Unis.

L’exposition Asiana: Contemporary Art from the Far East, organisée dans le cadre de la 46ème Biennale de Venise, présente des œuvres en provenance de la Chine, du Japon et de la Corée. Cette exposition dirigée par Achille Bonito Oliva et Gino Di Maggio est un nouveau constat de l’importance croissante des artistes de l’avant-garde chinoise sur la scène artistique internationale.

1996

Image and Phenomena, organisée à l’Académie chinoise des beaux-arts, Hangzhou, est la première exposition consacrée à l’art vidéo en Chine.

1997

Le Président Deng Xiaoping, qui avait ouvert l’économie de la Chine au monde, décède en février.

Le 1er juillet, Hong Kong est rétrocédé à la Chine après des décennies de colonisation britannique. Cet événement met un point final à plus de 150 ans de colonisation.

1998

L’exposition Inside Out: New Chinese Art, qui a simultanément lieu dans les Asia Society Galleries et au P.S.1 Contemporary Art Center de New York, visite plusieurs institutions internationales. Elle met en avant plus de 80 artistes de la Chine continentale, de Taïwan et Hong Kong, ainsi que des expatriés qui résident à l’étranger.

1999

À l’occasion du passage à l’an 2000, le dénommé « effet 2000 » ou « bogue du millénaire » était attendu, qui allait bloquer l’économie mondiale et plonger le monde dans le chaos, étant donné que dans les systèmes de stockage numériques les dates ne comportaient que les deux derniers chiffres.

Cai Guo-Qiang remporte le prix Lion d’or lors de la 48ème Biennale de Venise pour sa reproduction partielle de l’œuvre monumentale du Réalisme socialiste chinois Cour de perception des impôts. Son œuvre Cour de perception des impôts de Venise (Venice’s Rent Collection Courtyard) lui valut d’être poursuivi par les tribunaux chinois pour plagiat et violation des lois de copyright. Ces poursuites furent finalement rejetées.

2000

Le conflit permanent entre Israéliens et Palestiniens qui avait débuté au milieu du XXe siècle éclate violemment au cours de la seconde Intifada (2000–05). La Chine, malgré ses liens étroits avec la Palestine, tente de jouer un rôle actif dans la résolution de cet interminable conflit.

Loft New Media Art Space, le premier espace consacré aux nouveaux médias artistiques en Chine, ouvre ses portes à Pékin.

Claire Hsu et Johnson Chang fondent ensemble à Hong Kong l’Asia Art Archive, la première institution de compilation de matériel pour documenter l’activité des artistes contemporains d’Asie.

Dirigée conjointement par Hou Hanru et Toshio Shimizu, entre autres, la troisième biennale de Shanghai, organisée au Musée d’art de cette ville, devient la première grande exposition internationale d’art contemporain organisée en Chine.

2001

La Chine rejoint l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en décembre, et conduit le pays vers une nouvelle période d’ouverture.

Après les attentats du 11 septembre, les États-Unis, l’Europe, la Chine et la Russie luttent contre les Talibans, Al-Qaïda, puis contre les groupes militants de l’État Islamique (ISIS).

Deux ans après Post-Sense Sensibility: Alien Bodies and Delusion, l’exposition qui exhibait des œuvres réalisées à partir de morceaux de corps humains et d’animaux, ainsi que des cadavres, le Ministère de la Culture interdit tout type de manifestation artistique à caractère violent, sanguinolent ou obscène.

L’exposition Living in Time: 29 Contemporary Artists from China, organisée au Hamburger Bahnhof Contemporary Art Museum de Berlin, marque le début du soutien officiel à l’art contemporain.

2002

La première triennale d’art contemporain de Guangzhou, intitulée Reinterpretation: A Decade of Experimental Chinese Art (1990-2000), présente au Musée d’art de Guangdong un parcours historique et académique exhaustif à travers l’art expérimental chinois des années 1990.

La quatrième biennale de Shanghai, qui se tient dans le Musée d’art de la ville, explore la dramatique et complexe transformation urbaine que les grandes villes chinoises ont connue au cours des deux dernières décennies de rénovations, ainsi que son impact sur la culture et le mode de vie des habitants.

2003

Le président nord-américain George W. Bush, soutenu par le Président espagnol et le Premier ministre britannique de l’époque, envahit l’Irak dans le but de désarmer le régime de Saddam Hussein. Des enquêtes ultérieures ont démontré qu’il ne détenait pas d’armes de destruction massive.

Cinq artistes étaient attendus pour représenter la Chine lors de la 50ème Biennale de Venise, dans celui qui allait être le premier pavillon national chinois présent dans la Biennale. L’épidémie SRAS, une pneumonie atypique entraînant un syndrome respiratoire aigu qui se répandit rapidement dans le monde entier depuis la Chine, contraignit à annuler ce pavillon.

Le Centre Pompidou présente Alors, la Chine?, une exposition dirigée par le directeur du Musée d’art national de Chine, Fan Di’an, organisée en collaboration avec le Gouvernement chinois. Il s’agit de la première présentation officielle de la culture contemporaine chinoise à l’étranger.

2005

La Chine possède son premier pavillon national dans la 51ème Biennale de Venise, bien que dans un emplacement temporaire. Elle y accueille l’exposition Virgin Garden: Emersion, dirigée par Cai Guo-Qiang.

2006

La Chine participe à la 10ème biennale d’architecture de Venise, avec son propre pavillon national, qui accueille une présentation dirigée par Fan Di’an qui explore l’impact de la rapide urbanisation de la Chine sur l’architecture.

2007

L’énorme croissance économique de la Chine en fait le deuxième exportateur mondial après l’Allemagne et devant les États-Unis.

L’exposition ‘85 New Wave: The Birth of Chinese Contemporary Art est inaugurée à l’Ullens Center for Contemporary Art, situé dans le District d’art 798 de Pékin, un ancien parc industriel reconverti en quartier artistique au début des années 2000.

2008

Plus de 87 000 personnes périssent dans le tremblement de terre de Beichuan (au Sichuan) le 12 mai, parmi lesquelles des milliers d’écoliers à cause de la mauvaise qualité des matériaux utilisés pour la construction de leurs écoles et au système corrompu à la tête des travaux. L’artiste Ai Weiwei et d’autres activistes lancent une initiative auprès des citoyens pour recueillir les noms des écoliers décédés et publient ces informations sur la Toile. Ce projet fait d’Ai l’artiste dissident chinois le plus célèbre.

Le 8 août, les Jeux olympiques d’été de Pékin sont organisés, qui positionnent la Chine sur le devant de la scène mondiale.

L’artiste Cai Guo-Qiang, nommé directeur des effets visuels et spéciaux des cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux olympiques d’été de Pékin 2008, est responsable de l’extraordinaire déploiement de feux d’artifice et de pyrotechnie que contemplent des millions de personnes du monde entier. Bien que le slogan des Jeux olympiques soit « Un même monde, un même rêve », la Chine reste un État autoritaire à l’issue de l’événement et quelques artistes continuent de braver le régime.

Cai Guo-Qiang crée deux nouvelles versions de la Cour de perception des impôts de Venise, intitulées Cour de perception des impôts de New York et Cour de perception des impôts de Bilbao, réalisées en 2008 et 2009, pour son exposition monographique au Solomon R. Guggenheim Museum et au Musée Guggenheim de Bilbao, respectivement.

Quelques mois après les Jeux olympiques de Pékin, l’économie mondiale affronte sa pire crise mondiale des dernières décennies.

En décembre, des centaines d’intellectuels et d’activistes en faveur des droits de l’homme signent la Charte 08, une demande de réformes constitutionnelles démocratiques en faveur des droits de l’homme. Quelque temps après, leur leader, le poète Liu Xiaobo, est incarcéré. En 2010, Liu reçoit le prix Nobel de la Paix.

La croissance économique de la Chine reste imparable. Le pays devance le Japon et devient ainsi la deuxième économie mondiale en 2010.

Activités

Mesa redonda Arte y China después de 1989

TABLE RONDE L’ART ET LA CHINE APRÈS 1989

Mercredi 9 mai, 19h00

Rencontre avec certains protagonistes de l’exposition comme Zhang Peili, Huang Yong Ping, Shen Yuan et Xu Bing, en conversation avec l’équipe curatoriale, Alexandra Munroe, Philip Tinari et Hou Hanru.

En Savoir plus

Foto reflexiones compartidas

RÉFLEXIONS PARTAGÉES

Curatorial vision
Vendredi 11 mai, 14h00, Alexandra Munroe, Commissaire de l'exposition

Key Concepts
Mercredi 23 mai, 18h30, Marta Arzak, Vice directrice d’Éducation et Interprétation.

*Mécénat : Fondation Vizcaína Aguirre

En Savoir plus

foto-ai-weiwei-documentari-film-season

CYCLE DE CINÉMA AI WEIWEI

1, 2 et 3 juin

Cycle de cinéma avec un choix de films tournés par l’artiste et cinéaste chinois Ai Weiwei.

En Savoir plus

Ressources

Audioguía y guías adaptadas

Audioguide et guides adaptés

Les audioguides, disponibles à l'entrée du Musée, permettent d’approfondir l'information sur les œuvres de chaque exposition.

Consultez auprès du guichet d'Information la disponibilité d'audio/vidéo guides pour les personnes souffrant d'un handicap cognitif, auditif et/ou visuel. 

Écoutez les audio-guides

visitas-expres

Visites Express

Courtes visites gratuites qui favorisent une transmission concrète et dynamique des contenus artistiques. Consultez les thèmes, les langues et les points de rencontre au Guichet Information.

Horaire: du mardi au vendredi, à 17h00; samedis et dimanches 12h30 et 13h30. Non disponible les jours fériés sauf les dimanches. Durée: 30 min
Entrées: activité gratuite comprise dans l'entrée du Musée. Places limitées (minimum 5; maximum 20 personnes, sans réservation préalable et suivant l'ordre d’arrivée)

En savoir plus

Utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et vous offrir un service plus personnalisé. Si vous poursuivez la navigation, nous considérerons que vous acceptez leur utilisation.
Pour changer la configuration ou obtenir davantage d’information, veuillez consulter notre politique de cookies